Zoom sur la Modernisation de l’Administration

Au sein des services publics, le développement du numérique avance à grande vitesse. Les 23 mesures annoncées par le président Emmanuel Macron auront pour effet de rendre les démarches administratives 100% opérationnelles par le biais d’Internet d’ici 2022. Voici un tour d’horizon de l’imposant chantier de la numérisation de l’administration.

Les services 2.0 déjà en place

L’introduction de l’e-administration a débuté en 1998, avec le déploiement d’un programme en plusieurs étapes. Les premières initiatives ont consisté à mettre en ligne des textes règlementaires et législatifs, que les citoyens pouvaient consulter en tout temps.

Alors que les technologies se développaient, de nouveaux outils ont été mis en marché, tels que des scanners numériques et des imprimantes. Ces progrès technologiques ont donné lieu, dans une deuxième phase de développement, à des initiatives de l’administration gouvernementale rendant possible l’harmonisation de l’ensemble des formulaires.

Une troisième phase de mise en œuvre progressive de l’e-administration française s’est articulée autour d’une offre de téléservices. Une multitude de services supportent désormais des procédures en ligne, telles que le changement d’adresse, le paiement de contraventions, la demande d’acte de naissance comme ce site, ou encore la demande d’un certificat de non-opposition et non-gage (situation administrative).

Il sera possible de tout faire…

Auparavant, lorsqu’un citoyen désirait interagir avec l’administration, il/elle devait se présenter en personne afin d’obtenir des documents, comme un acte de naissance. L’automatisation des processus confère plus de souplesse à l’administration, ce qui facilite grandement l’expérience utilisateur des citoyens.

Les efforts de numérisation de l’administration gouvernementale rejoignent désormais de nombreux domaines, qu’il s’agisse de l’emploi, l’état civil, la sécurité sociale, la santé, la fiscalité, ou le chômage.

La numérisation concerne également toutes les étapes du parcours du citoyen, depuis la demande, en passant par l’envoi de formulaires, jusqu’au paiement.

Les nouvelles technologies intégrées aux sites web de l’administration gouvernementale vont bientôt permettre d’effectuer toutes les démarches en ligne.

Des processus élaborés, vers un avenir prometteur

Des solutions révolutionnaires devraient considérablement améliorer l’expérience utilisateur des citoyens. En effet, l’administration considère déjà des domaines diversifiés pour intégrer encore plus d’innovation, comme la domotique, la réalité virtuelle, la formation en ligne et l’information de crise.

Encore à l’étape de la phase d’essai, un système d’identification et d’authentification devrait grandement améliorer la communication avec les utilisateurs. Les citoyens n’auront plus à saisir de nombreuses fois leurs informations personnelles. Ce nouveau processus passera toutefois par la coopération et l’harmonisation au niveau national et avec l’ensemble des institutions existantes.

L’avenir de l’e-administration s’avère prometteur. Parmi les avantages de l’impact de telles mesures des services publics, le gain de temps figure parmi les bénéfices appréciables pour les fonctionnaires. L’automatisation leur permet de se concentrer sur des tâches plus essentielles.

Les chercheurs poursuivent des études et la conception de projets d’amélioration, entre autres, en termes de sécurité des données personnelles. Tous les services administratifs seront touchés par ces innovations technologiques, ce qui facilitera le quotidien des administrés et leur permettra de compléter plus aisément en intégralité des démarches auprès des services de l’administration gouvernementale.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required