Réaliser des applications multiplateformes avec Flutter

Le développement d’applications mobiles requiert des compétences spécifiques. Aujourd’hui, de nouveaux langages voient le jour pour simplifier le développement des applications multiplateformes.

Le dernier outil en date est Flutter, l’allié indispensable à la création d’applications multiplateformes. Il s’appuie sur un autre langage de programmation DART (à l’origine, Dash), créé par les équipes de Google et présenté au public en 2011.

Flutter, le nouveau langage de Google

Flutter est le framework, c’est-à-dire un ensemble de composants logiciels, de l’empire Google avec comme but principal, l’utilisation d’un seul code pour toutes les plateformes et peu importe le système d’exploitation : iOS et Android.

Vous l’aurez donc compris, son atout principal est le gain en temps de développement pour créer des applications aussi bien sur iOS que sur Android. Un unique langage de programmation permet aussi des économies en terme de coût de développement : il ne faut plus créer deux applications différentes pour chaque canal. La mise à jour des données en sera aussi facilitée.

Ce framework est né en réunissant les points forts des outils existants pour en créer un nouveau, sans les points faibles.

Cas d’utilisation

Les performances de Flutter se rapprochent d’un développement en natif, autrement dit une application native est essentiellement conçue pour un système d’exploitation précis. Flutter est donc un allié inévitable pour développer des applications performantes en un temps record. De plus, sa personnalisation à l’infini permet d’obtenir des designs originaux et donc renforcer l’image de marque de l’entreprise.

Flutter se fait de plus en plus connaître pour sa capacité à concevoir des applications multiplateformes, avec des canaux comme Windows, Mac, Linux également supportés.

Certaines agences ont senti que Flutter avait le vent en poupe et se sont, par conséquent, spécialisées. Une agence flutter permet d’offrir à ses clients un gage de qualité grâce aux performances du framework.

Les particularités

Flutter présente deux spécificités principales :

  • Les widgets : permettent de décrire simplement le rendu final. Chaque objet est défini de manière indépendante des contraintes parentes. Son emplacement dans le code permet de définir ses contraintes extérieurs, ceci permet une construction facilitée de son interface. Sa maintenance et sa lecture en seront simplifiées.
  • Les composants : les développeurs disposent d’une galerie de composants adaptables à iOS et à  Android, et aux différentes versions d’OS.

Grâce à son appui sur le langage DART, la construction des applications avec Flutter est rapide avec un temps de compilation très minime.

Quelques inconvénients

Par rapport aux frameworks existants, Flutter est jeune et peu de développeurs ont cette compétence. De plus, comme Flutter n’utilise pas de composant natif, les mises à jour des widgets après une nouvelle version d’Android ou d’iOS, peuvent prendre du temps. Les nouveautés annuelles de chaque OS ne sont pas forcément implémentables au moment de leur sortie.

Hormis, les jeux du New York Times, quelques fonctionnalités de certains sites e-commerce et les sites de Google, Flutter ne dispose pas d’applications renommées comme vitrine.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required