Quand devez-vous investir dans les cryptomonnaies ?

Les cryptomonnaies, notamment le Bitcoin, sont de plus en plus adoptées par les populations. Les individus se lancent dans le trading dans le but de faire des bénéfices. Toutefois, lorsqu’on est débutant, la notion de crypto peut être floue et on peut se demander quel est le meilleur moment pour investir.

La différence entre le trading et l’investissement

Avant tout, il est important de comprendre la différence entre les notions de trading et d’investissement. En effet, le trader est souvent un professionnel ou une personne qui travaille tous les jours sur ses actifs dans le but d’optimiser ses gains. Généralement, il conserve ses actions très peu de temps (quelques heures jusqu’à 3 semaines maximum). 

Un investisseur, quant à lui, garde ses actions durant plusieurs années dans le but de les rentabiliser à long terme. Ce principe s’applique également aux cryptomonnaies.

Le bitcoin et sa forte volatilité

Le Bitcoin ou BTC est la première monnaie digitale du marché. Toutefois, sa forte volatilité a entraîné des pertes considérables pour certains traders, bien que certains se soient enrichis. Pour ceux qui souhaitent investir sur le BTC, il est important de suivre le cours du Bitcoin. C’est de cette façon qu’on peut viser le plus juste possible. On remarque que certains traders optent pour une alternative différente pour faire des plus-values. Ces derniers décident de détenir des cryptoactifs sur une longue période tout en espérant voir le cours augmenter, ce qui paye parfois.  Si on se fie aux statistiques, les investisseurs qui achètent du Bitcoin et attendent au moins deux ans voient la valeur de leur portefeuille augmenter de façon considérable. 

Etant donné que le BTC enchaine les cycles baissiers et haussiers (6 cycles en 10 ans d’existence), les investisseurs à long-terme échappent aux problématiques qu’affrontent les traders.  

Quand acheter du Bitcoin ?

C’est une question récurrente dans le domaine des cryptomonnaies. Il existe cependant un outil qui permet de pallier la volatitilé : l’investissement à coût constant (dollar cost average). Cela permet de lisser son investissement et faire en sorte que la volatilité n’ait pas d’impact sur son capital. Ainsi, il n’est plus nécessaire de se demander quand acheter. En effet, lorsque le prix de l’actif baisse, on obtient plus d’unités de l’actif (et moins quand le prix augmente). Le montant de l’investissement demeure cependant le même.

De plus, cette méthode empiète moins sur la vie de l’investisseur. Si on compare un day-trader qui reste devant son écran plusieurs heures par jour et qui traverse des fortes émotions suite aux fluctuations de son portefeuille et un investisseur qui peut programmer des virements réguliers avec son organisme bancaire, l’effort n’est pas le même. L’investisseur a beaucoup plus de temps pour se concentrer sur d’autres activités professionnelles ou de loisir.

L’investissement à long terme permet donc d’allouer une partie de son épargne à un actif et espérer récupérer des plus-values. Le day-trading correspond à des profils particuliers, généralement des traders prêts à risquer leur capital et à consacrer beaucoup de temps à cette activité qui génère du stress et requiert des compétences variées.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required