L’informatique dans la nouvelle version du baccalauréat de 2021

A chaque changement de gouvernement français, les programmes scolaires français évoluent. Depuis l’arrivée du gouvernement Macron, de nombreuses annonces ont fait frémir les professeurs, et la dernière réforme dévoilée le 14 février 2018 par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale n’a laissé personne indifférent. En effet, le baccalauréat va être totalement revisité en 2021. La principale annonce qui révolutionne cette nouvelle version du bac est la disparition des séries L, ES et S. Mais ce n’est pas tout, l’informatique devient une des nouvelles matières !

La matière informatique

Au coeur de cette réforme, Un tronc commun est proposé pour tous les élèves dès leur entrée en première avec un choix de 3 options réduites à 2 en terminale. Ce tronc commun regroupe : le français, la philosophie, l’histoire-géographie et l’enseignement moral et civique. Il s’y ajoute deux langues vivantes, l’EPS et une nouvelle discipline nommée Humanités scientifiques et numériques.

L’informatique apparaît comme une des spécialités qui pourra être étudiée dès la première. Le nom donné à cette spécialité est : Numérique et sciences informatiques. Cette option concerne déjà les élèves de terminale S qui l’ont choisie et l’étudient 2 heures par semaine. Avec le choix de cette option, un élève en première aura 4 heures par semaine et 6 heures par semaine en terminale.

Les futurs bacheliers pourront ainsi s’initier aux différents domaines de l’informatique et de l’internet, comme la composition d’un ordinateur, le fonctionnement du web ou encore l’utilisation de logiciels utiles dans la vie personnelle comme professionnelle : logiciels de montage video (comme le logiciel Movavi, qui leur permettra également de faire des captures d’écran et de réaliser des tutoriels afin d’aider leurs proches à mieux comprendre l’informatique), logiciels de gestion et de comptabilité, installation de programmes spécifiques, etc.

3 écrits et un grand oral

En terminale – ou “classe de maturité” comme souhaite la renommer le ministre Jean-Michel Blanquer – il n’y aura plus que 4 épreuves pour obtenir le baccalauréat.

Deux épreuves seront passées après les vacances du printemps. Le dernier écrit sera passé en juin et concerne la philosophie. L’oral sera un projet sur lequel l’élève travaillera depuis deux ans, celui-ci sera individuel et d’une durée de vingt minutes. Une moyenne de 10 suffira pour l’obtention du diplôme.

Ces changements apparaîtront dès la rentrée 2018 pour les nouveaux lycéens. En effet, dès la seconde ils n’auront plus à choisir leur future orientation : L, ES ou S mais seulement les matières qu’ils souhaiteront étudier l’année suivante en première. Sauf s’ils veulent aller dans une filière technologique. Les filières technologiques ne sont absolument pas impactées par les réformes du baccalauréat.

Le Ministère de l’Éducation nationale souhaite aussi favoriser l’avenir des élèves avec plus d’une heure de cours chaque semaine sur l’orientation dès la première.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required