Enjeux 2018 : la migration de données pour les entreprises !

13 janvier 2018

Même si une majorité d’entreprises utilisent de nos jours des services et des applications hébergés dans le nuage, celui-ci n’est pas encore parvenu à convaincre pleinement les professionnels. Des études d’experts ont anticipé que le cloud représentera environ 50% des dépenses informatiques d’ici 2026. Alors que plusieurs obstacles persistent à retenir le plein épanouissement du cloud computing, de nombreuses entreprises font encore preuve de prudence en ce qui a trait à la migration vers le cloud.

Prenez le temps de bien analyser le projet et agissez avec prudence

Avant de vous lancer dans un projet de migration vers le cloud computing, il importe d’analyser les performances de long en large, de prendre connaissance des coûts, et de cerner la problématique de l’emprisonnement engendrée par certains fournisseurs.

Par exemple, avez-vous considéré que certaines applications utilisées par une entreprise sur des serveurs autonomes pourraient rencontrer des problématiques de performance en changeant d’environnement lors d’une migration vers le cloud ? Pour éviter que des irrégularités émergent, prévoyez d’effectuer de nombreux tests afin de mettre l’ensemble de vos applications à l’essai.

Les données les plus précieuses ne devraient pas migrer

Les éléments les plus précieux de votre entreprise ne devraient pas être inclus dans le transfert des données dans un projet de migration vers le cloud, tels que des systèmes de paiement ou encore des bases de données concernant la clientèle.

Même si de plus en plus d’experts ont tendance à envisager que les solutions de cloud computing figurent parmi les plus fiables en termes de sécurité, gardez toujours en tête que vous ne devriez aucunement céder de terrain en ce qui concerne des informations cruciales de votre entreprise à un ou des tiers.

Tenez compte de l’ensemble des paramètres dans le calcul des coûts

Un des atouts principaux du cloud computing est son coût avantageux. L’informatique dans le nuage fonctionne à merveille pour le modèle du paiement à l’utilisation avec des opérations transactionnelles à petite échelle.

Toutefois, vous devriez être conscient que dans le cas du modèle d’informatique à la demande, cela peut parfois engendrer des coûts faramineux, quand vient le temps de stocker et d’utiliser de nombreux téraoctets de données sur une base quotidienne. Si des informations doivent être stockées dans divers systèmes distribuées, il faut s’attendre à ce que la gestion devienne plus compliquée et plus coûteuse également.

Rappelez-vous que rien n’est gratuit !

Aussi alléchant que le cloud puisse paraître, il importe de ne pas se laisser séduire par un vaste apanage de technologies propriétaires. L’emprisonnement vis-à-vis des fournisseurs donne du fil à retordre à de nombreuses entreprises. Les outils génériques proposés par les fournisseurs ne devraient jamais conduire à un emprisonnement dans une technologie en particulier, car cela complique de beaucoup la migration ailleurs par la suite.

Pas aussi simple que ce qui est miroité

En dépit de ses innombrables avantages, la migration vers le cloud demeure complexe et n’est pas aussi simple que ce qu’en disent certains fournisseurs ! Cela nécessite habituellement l’expertise d’un expert de ce domaine. Référez-vous aux solutions cloud apog.net pour déterminer quelle serait la stratégie la mieux adaptée à vos besoins, et obtenir un accompagnement efficace à toutes les étapes de votre transition.

Leave a Comment: