Emailing : Comment augmenter votre taux de délivrabilité

Actuellement, beaucoup de sociétés incluent l’emailing dans leur stratégie marketing. Cette technique peut porter ses fruits à condition d’assurer la délivabilité de la campagne. Dans cet article, vous allez découvrir les informations pertinentes permettant à vos emails d’arriver à la destination souhaitée.

 

Quelques mots sur la « délivabilité emailing »

La délivrabilité emailing s’exprime par la capacité du message à arriver convenablement aux boîtes de réception de vos prospects. Elle dépend généralement de votre réputation. Concrètement, il est judicieux de se pencher sur plusieurs critères si vous voulez améliorer le fameux taux de délivrabilité. Il est par exemple indispensable de vous authentifier en tant qu’expéditeur. Pour ce faire, il faut se concentrer sur l’adresse IP, les protocoles de sécurités ainsi que le nom de domaine. Par ailleurs, la manière de récolter et de gérer l’adresse des prospects joue un rôle primordial. Idem pour les contenus du message.

S’identifier en tant qu’expéditeur ?

Pour optimiser le taux de délivrabilité, il est nécessaire de s’authentifier en tant qu’expéditeur grâce à quelques actions simples.

Améliorer la qualité de votre adresse IP

Il a été prouvé que les fournisseurs d’accès internet bloquent l’envoi des emails si l’adresse IP de l’expéditeur n’a pas été identifiée. C’est la raison pour laquelle il ne faut surtout pas se cacher. Notez que certaines personnes décident d’utiliser une seule adresse IP tout au long d’une campagne. Les autres, quant à elles, misent sur des adresses IP différentes à chaque envoi. La technique appropriée dépend de la situation. L’objectif final est de ne pas se faire remarquer les FAI au risque de subir un blocage.

Outre le nombre d’adresses à utiliser, le type d’IP influe aussi sur le taux de délivrabilité. À ce propos, le responsable de la société à promouvoir a plusieurs options. Primo, il peut jeter son dévolu sur les IP mutualisés. Cette solution convient surtout si vous voulez déterminer facilement la quantité idéale d’email à faire circuler. Elle est également parfaite pour effectuer plusieurs campagnes segmentées. Sachez tout de même que cette alternative présente des risques.

En effet, si la réputation de l’autre utilisateur partageant la même adresse que vous est mauvaise, votre délivrabilité va également en prendre un coup. Secundo, il est possible de fixer son choix sur les IP dédiés. C’est sûrement l’option la plus efficace étant donné qu’elle vous permet de faire une campagne de grande envergure. Tertio : l’intéressé peut aussi miser sur des IP achetés. Signalons tout de même que cette solution requiert un budget important.

Utiliser les bons protocoles de sécurités

Comme son nom l’indique, ce type de protocole permet de garantir la sécurité de vos envois. Non seulement il donne l’opportunité de s’authentifier, mais il permet également de gagner de bons points aux yeux des fournisseurs d’accès internet. En outre, il représente une solution parfaite pour préserver le destinataire de toutes formes de cybercriminalité. À titre d’information, il y a 4 protocoles que vous devez absolument connaître.

D’abord, le protocole SPF ou Sender Policy Framework. Celui-ci a pour fonction principale de déterminer l’authenticité de l’adresse mail de l’expéditeur. Pour ce faire, il analyse le nom de domaine ainsi que le serveur utilisé. Ensuite, il y a le protocole Reverse DNS. Il est utile pour identifier le nom de domaine associé à l’adresse IP employée. Après, le protocole DKIM ou DomainKeys Identified Mail. Il intervient grâce à une sorte de signature cryptographique afin de garantir une authentification en tant qu’expéditeur. Enfin, le protocole DMARC. Celui-ci mélange les méthodes DKIM et SPF. C’est pourquoi il donne l’occasion d’authentifier convenablement chaque email.

Associer votre nom de domaine à l’emailing

L’autre technique pour soigner votre e-réputation est d’associer votre nom de domaine à votre compagne d’emailing. Cette initiative permet au FAI de vous identifier plus facilement. Il faut tout de même rappeler que le taux de délivabilité très inférieur peut nuire à la réputation de votre nom de domaine. Afin d’éviter cette situation, mieux vaut miser sur des sous-domaines. À part ces conseils, il est aussi déconseillé d’utiliser des adresses mail spécifiques (postmaster@nomdedomaine.fr, fbl@nomdedomaine.fr, business@nomdedomaine.fr, etc.) pendant la campagne. De même, votre adresse Gmail, Hotmail, Free, etc. ne doit pas être utilisée pendant l’envoi des mails. C’est le cas parce qu’elle est généralement destinée à un usage personnel. Enfin, veillez à utiliser votre nom de domaine seulement pour votre propre campagne et non pour celui d’un ami ou d’un proche.

Comment récolter l’adresse mail des prospects ?

Chacun a sa manière de trouver l’adresse mail des prospects. Certaines personnes achètent par exemple ces informations mais attention au honeypot spam . Notez tout de même qu’il s’agit d’une fausse bonne idée. Certes, c’est une solution facile pour trouver les données recherchées, mais elle n’est généralement pas efficace. En effet, si vous envoyez un email aux personnes figurant dans la liste, ces dernières vont sans doute vous signaler comme un spammeur vu qu’elles ne vous connaissent pas. Si les plaintes de ce genre se multiplient, vous pouvez dire adieu à votre réputation.

Sachez également que la liste que vous allez acheter peut contenir des adresses invalides. Autrement dit, votre message n’arrivera pas à destination et votre taux de hard bounce augmentera considérablement. Cette situation entachera aussi votre réputation. Si vous voulez donc miser sur cette solution, assurez-vous d’avoir une liste de qualité. Cette dernière contient des adresses qui fonctionnent très bien. L’idéal est d’avoir les coordonnées des personnes susceptibles d’être intéressées par vos produits et services.

Sinon, vous pouvez aussi trouver des adresses email par vos propres moyens. Pour ce faire, faites la chasse aux informations. Rendez-vous sur les annuaires pour trouver vos futurs clients. Privilégiez les forums et les réseaux sociaux pour demander une liste. Prenez le temps de vérifier cette dernière avant de commencer la campagne. Le bouche-à-oreille peut également être un véritable moyen permettant d’avoir les informations souhaitées.

Astuces pour bien rédiger votre message

Pour terminer, il convient de rappeler que le contenu de votre message influe aussi sur l’efficacité de votre emailing. C’est la raison pour laquelle il faut prendre le temps de bien le rédiger. N’oubliez pas qu’il faut insérer plusieurs éléments, y compris l’objet. Celui-ci ne doit pas être trop long au point de lasser le lecteur. Il est aussi indispensable de se pencher sur le header de l’email. Bref, il faut bien soigner l’écriture de votre email. Si pour une raison ou pour une autre vous ne vous sentez pas capable de le faire, vous pouvez solliciter les prestations d’un expert dans le domaine de la rédaction.

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required