Comment investir dans l’immobilier sans apport ?

En matière d’investissement immobilier sans apport, l’investissement locatif est la forme la plus courante. En effet, 60 % de prêts immobiliers sont accordés sans apport initial. Mais pour bénéficier de cette formule, vous devez monter un dossier béton qui met en exergue la rentabilité du bien. Il existe également des procédures de défiscalisations qui vous donnent droit à un investissement sans apport. Pour en savoir plus sur le sujet, suivez notre guide. 

Monter un dossier béton pour bénéficier investir sans apport 

L’investissement immobilier est présenté comme l’un des plus rentables. Mais cela n’est pas valable pour tous les biens. Pour que la banque l’accepte, votre dossier doit être pertinent. Les points sur lesquels mettre l’accent sont les suivants : 

L’emplacement du bien 

Pour qu’il soit rentable, votre bien doit avoir une position stratégique. Idéalement, le bien devra être implanté dans une ville à fort potentiel touristique ou encore une région en pleine expansion. Dans tous les cas, ça doit être un lieu qui suscite beaucoup de curiosité. Le quartier dans lequel le logement est situé est aussi très important. Un bien implanté en plein centre-ville n’aura pas la même valeur immobilière que celui qui se trouve dans les périphéries. 

Il faut aussi tenir compte de la vacance locative, qui est une période pendant laquelle le bien sera vide. À ces moments, le paiement du loyer sera à votre charge. Tous ces éléments seront nécessaires pour alourdir votre dossier. 

Les charges d’investissement 

L’investissement immobilier entraine de multiples charges telles que : 

  • Les assurances ; 
  • La taxe foncière ; 
  • Les frais d’agence (éventuellement) ; 
  • Les frais de gestion. 

Le rendement du bien 

Vous voulez emprunter sans apport, il faut présenter à la banque la rentabilité du bien. Selon le type de bien et sa situation géographique, vous pouvez estimer le montant de la location. Ici, éviter d’augmenter les chiffres de manière subjective pour séduire le banquier. Il faut rester réaliste, et si vous avez peur de vous tromper, utiliser des simulateurs. 

Au cours de cette estimation, prenez en compte les éventuelles évolutions de loyers. En général, les loyers augmentent au fil des années. Ainsi, sur une période de 20 ans, votre bien aura une valeur plus élevée. Le rendement de votre logement est une arme de séduction pour obtenir le prêt. 

La défiscalisation pour investir dans l’immobilier sans apport 

La fiscalité est une lourde charge en matière d’investissement immobilier. Mais en France, il existe des dispositifs permettant de l’alléger et ainsi d’augmenter vos chances d’investir sans apport. 

La loi Pinel 

C’est le dispositif par excellence pour réaliser un investissement locatif sans apport. Reconduit jusqu’en 2021, il permet de bénéficier d’une réduction d’impôt au moment de la mise en location d’un logement neuf. Cette réduction qui varie selon la durée de la location peut aller jusqu’à 21 %. Pour bénéficier de ce dispositif, il faut remplir les conditions suivantes : 

  • Acheter un bien situé dans une zone où la demande est très forte ; 
  • Les ressources de vos locataires doivent respecter le plafond légal ; 
  • Respecter les plafonds fixés pour les loyers. 

Le dispositif Censi-Bouvard 

Il permet aussi de bénéficier d’une réduction d’impôt. Mais pour bénéficier de cette facilité, vous devez acheter un bien immobilier neuf dans une résidence. Vous offrirez des services aux personnes âgées, aux étudiants, etc. Par ailleurs, le bien doit être mis en location pour une durée d’un an minimum. 

Il est vrai que ces deux dispositifs sont plus accessibles aux personnes qui souhaitent investir dans le neuf. Mais nous avons une bonne nouvelle, la loi Pinel s’est récemment élargie aux biens anciens. Mais vous devez réaliser de lourds travaux pour le rénover et lui donner l’aspect d’un bien nouvellement construit.