Comment fonctionne le cloud computing ?

Pour héberger leurs éléments, les entreprises peuvent utiliser leurs ordinateurs, mais la solution la plus efficace est d’avoir recours au Cloud computing que l’on appelle communément Cloud. Son atout est qu’elles peuvent profiter des mêmes fonctionnalités sans pour autant investir dans une importante infrastructure comme un serveur. L’unique condition est d’avoir des terminaux informatiques. Tout de suite, zoom sur le Cloud computing.

C’est quoi le Cloud computing ?

Système informatique utilisant Internet, le cloud computing est un ensemble de serveurs distants interconnectés avec une haute performance. Il est proposé par des prestataires possédant des machines virtuelles, une importante puissance de calcul, un grand espace de stockage, une adresse IP, un hébergement de site web, des applications… Il se base sur la performance des serveurs informatiques distants interconnectés et hébergés dans les Datacenter. Le but du Cloud computing est de permettre à tous (particuliers et professionnels) d’accéder à ce service à la demande comme avec l’électricité et l’eau. Il permet aux utilisateurs d’avoir une infrastructure informatique complète en ligne (ressources, services et infrastructures). Il permet aussi de délocaliser plusieurs services informatiques comme l’hébergement des applications, le stockage des données… Avec une connexion Internet, le Cloud computing est disponible depuis n’importe quel navigateur web. Les fournisseurs peuvent proposer leurs services gratuitement ou en location par abonnement, n’oublions pas la sécurité du cloud computing.

Les services offerts par le Cloud computing

Parmis les services du cloud computing, il y a 3 grandes catégories : Saas, laaS et PaaS. Le Saas offre des applications logicielles gratuites ou sur abonnement. L’accès se fait par le navigateur web sur la tablette, le smartphone ou l’ordinateur. Le fournisseur propose l’infrastructure du cloud computing : l’hébergement, la maintenance et les mises à jour. Le laaS repose sur le principe de louer une infrastructure informatique suivant les besoins de l’entreprise auprès du prestataire. Il sert de base pour le déploiement d’autres services, mais on peut également l’employé seul. Le PaaS est l’environnement Cloud des développeurs d’applications mobiles ou web. Il permet de créer, de tester et de gérer rapidement et efficacement ces dernières.

Le fonctionnement du Cloud computing

En choisissant le Cloud computing, les entreprises ne sont plus propriétaires du serveur informatique employé, il appartient au prestataire. Elles ont accès à plusieurs services sans devoir gérer l’infrastructure qui est souvent complexe. Elles n’ont pas à se charger des mises à jour, de l’entretien des bases de données et des serveurs, de la sauvegarde des données… De plus, ça demande des compétences informatiques avancées. Pour accéder au Cloud computing, ça se passe par une application standard installée sur les ordinateurs de l’entreprise, depuis un navigateur Internet. Suivant les besoins, les ressources peuvent être augmentées ou baissées. Pour information, il y a le Cloud public où les utilisateurs se partagent les serveurs, le Cloud privé avec une utilisation exclusive des ressources par l’entreprise et le Cloud hybride, la combinaison du Cloud privé et privé ainsi que de leurs avantages.

Tous les avantages du cloud computing

Pour les entreprises, qu’importe leur taille et leur domaine d’activité, le Cloud computing présente de multiples avantages. Il permet pour les petites entreprises d’en avoir recours sans grand investissement financier en hardware. En effet, c’est moins coûteux, elles font entre 20 et 25 % d’économies. Aussi, il n’y a aucun entretien du parc informatique à faire donc, aucun investissement dans les infrastructures. Mais encore, le service est pas cher, mais l’accès est de façon évolutive. Il y a encore des capacités illimitées concernant le stockage et la bande passante. En dernier et pas des moindres, la sécurité des données est assurée à 100 %.